Santa Sindone

sito ufficiale



La châsse   versione testuale

Le Suaire est conservé en position horizontale, étendu à plat, à l’intérieur d’une châsse étanche, en l’absence d’air et en présence d’un gaz inerte (l’argon). La châsse a été construite en 2000 par « Alenia Spazio » et « Microtecnica », en recourant aux technologies les plus avancées du secteur aérospatial : en particulier, en en réalisant le corps métallique par fraisage d’un unique lingot d’alliage léger aéronautique, tandis que la face supérieure est constituée d’une glace de sécurité multicouche.
La châsse est elle-même protégée par un « sarcophage » réalisé dans une structure en plusieurs épaisseurs, capable d’offrir une considérable résistance mécanique et une protection satisfaisante en cas d’incendie. Le système de conservation du Suaire est complété par une installation génératrice de gaz inerte humide, qui est activée lorsqu’il est nécessaire de renouveler ou de porter à saturation l’atmosphère intérieure de la châsse.
Un système informatisé permet de tenir sous contrôle constant les paramètres les plus intéressants de la châsse et de la Chapelle où elle est placée (dans le transept gauche de la Cathédrale de Turin): c'est-à-dire les valeurs relatives à la température, la pression, l’humidité, la composition du gaz à l’intérieur, etc…
A l’occasion des ostensions, le Suaire est gardé dans une autre châsse. Construite en 1998 par l’entreprise Bodino, cette châsse a la forme d’un parallélépipède mesurant 4 640 x 1 380 x 282 mm, et pesant 2 500 k. ; et sa face supérieure est constituée par une glace de sécurité multicouche. Elle est placée sur un robuste chariot métallique permettant la rotation de la position horizontale à la position verticale, opération nécessaire pour rendre visible la Toile durant l’exposition.