Santa Sindone

sito ufficiale



 Saint Suaire (Française) » Le Suaire » La conservation 
La conservation   versione testuale

Au cours des siècles l’intégrité du Suaire connut des moments critiques. Le plus grave eut lieu lors du désastreux incendie qui éclata en 1532 dans la Sainte-Chapelle du château de Chambéry, quand le Linceul fut endommagé par le métal fondu de la châsse dans laquelle il était abrité. Les gouttes incandescentes avaient créé une série de trous symétriques (le linceul était conservé plié). En 1534 les Clarisses de Chambéry l’avaient réparé, en appliquant sur le Suaire des pièces de lin triangulaires qu’elles cousirent sur une doublure de lin (appelée Toile de Hollande) pour rendre l’ensemble plus solide.
Dans les années 90 du siècle dernier, le cardinal Giovanni Saldarini, gardien pontifical du Suaire, institua une commission internationale de scientifiques chargée d’étudier les meilleures conditions possibles de conservation. Le travail de cette commission déboucha sur les indications qui furent mises en application entre 1998 et 2002.