Santa Sindone

sito ufficiale



 Saint Suaire (Française) » Ostensions » 1933 » L'annonce de l'Ostension de 1933 
L'annonce de l'Ostension de 1933   versione testuale

Vénérés frères et fils très chers,
                                                            Au début de ce numéro de la « Rivista » sont publiés le discours du Saint Père en réponse aux vœux de Noël du Sacré Collège, et la Bulle d’indiction de l’Année Sainte extraordinaire en souvenir du XIXème Centenaire de la Rédemption du genre humain.
En me réservant de traiter au cours du prochain mois ce sujet de la plus haute importance qu’est le Jubilé extraordinaire accordé pour commémorer les grands mystères de notre Rédemption, je ne puis tarder à vous annoncer un événement qui emplira votre âme d’une très grande consolation.
Aussitôt que la radio eut diffusé à travers le monde l’auguste parole du Saint Père, qui invitait tous les catholiques à commémorer le centenaire de l’institution de la Très Sainte Eucharistie, de la Passion et de la Mort, de la Résurrection et de l’Ascension de Notre Seigneur au Ciel, de la descente de l’Esprit Saint et de la fondation de l’Eglise, notre pensée alla spontanément à l’insigne Relique du Très Saint Suaire que Turin a la chance de posséder, et alors naquit le désir d’une nouvelle Ostension. Le 9 de ce mois j’exposai cette intention au saint Père, qui non seulement l’approuva, mais encore ajouta que son désir était que pendant l’Année Sainte fussent vénérées de façon toute particulière les Saintes Reliques de la Passion.
Je m’armai donc de courage pour demander à Sa Majesté le roi l’autorisation d’une nouvelle Ostension : il m’accueillit avec bienveillance mercredi 11, et ayant entendu ma requête il apprécia la signification tout à fait spirituelle de ce centenaire qui était commémoré pour la première fois, et promit de prendre en considération la demande, qui correspondait à un désir juste et universel. Aujourd’hui même il me faisait communiquer son Auguste Assentiment à l’Ostension exceptionnelle du Très Saint Suaire.
Au moment où je vous donne cette nouvelle réconfortante, je suis sûr d’interpréter vos sentiments en exprimant à Sa Majesté notre bien-aimé Souverain la gratitude de tous pour la grâce qu’Il a bien voulu nous accorder. Je ne puis pas encore préciser la date et les détails de la nouvelle Ostension, des accords étant à l’étude avec le Ministère de la maison Royale et avec les Autorités locales afin que l’événement puisse se dérouler avec la sérénité et le recueillement qu’exigent cette précieuse Relique et la célébration de l’Année Sainte.
Préparez pendant ce temps vos âmes à jouir des fruits spirituels de cette insigne faveur, de manière à pouvoir atteindre les buts qu’a proposés le Saint Père en invitant les catholiques du monde entier à célébrer le XIXème Centenaire de la rédemption. J’en suis sûr, de bien d’autres nations également viendront et se rassembleront des pèlerins pour se prosterner devant le Très Saint Suaire et prier avec nous, pour que, en raison des mérites du Sang de Jésus et de ses souffrances si grandes, dont le Suaire est l’éloquent témoignage, Dieu le Père accorde à l’humanité la paix à laquelle depuis des années elle aspire, et cet accord entre les peuples qui est la condition essentielle pour recommencer à vivre ensemble normalement.
Que soit un gage des grâces célestes qui de l’ostension du Très Saint Suaire descendront sur la Ville et le Diocèse, la bénédiction que, de tout cœur, je vous donne.
 
Cardinal Maurilio Fossati